Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon cœur !

Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon cœur !

Une prière psalmique

Tu as certainement reconnu le psaume 139 au verset 23 : “Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon cœur !”

Dans ce psaume, David reconnaît l'omniscience de Dieu dès le début :

“Tu sais quand je m'assieds et quand je me lève, tu pénètres de loin ma pensée; tu sais quand je marche et quand je me couche, et tu pénètres toutes mes voies. Car la parole n'est pas sur ma langue, que déjà, ô Éternel ! tu la connais entièrement.” (Psaumes 139:2-4)

Et encore :

“Quand je n'étais qu'une masse informe, tes yeux me voyaient; et sur ton livre étaient tous inscrits les

jours qui m'étaient destinés, avant qu'aucun d'eux existe.” (Psaumes 139:16)

Puis David demande au Dieu qui sait tout de lui dire ce qu'il a sur le cœur. Comprends bien ici que le psalmiste reconnaît que Dieu sait mieux ce qu'il y a dans le cœur de David, que David lui-même.

Dieu te connaît mieux que toi-même

La première étape est donc de reconnaître que Dieu te connaît mieux que tu ne te connais toi-même. Ou, dit autrement, il est possible de se mentir à soi-même (faux raisonnements), dans un sens comme dans l'autre :

20 car si notre coeur nous condamne, Dieu est plus grand que notre coeur, et il connaît toutes choses.

Mais il y a aussi les fois où nous pensons être justes, alors que nous ne le sommes pas :

11 Le pharisien, debout, priait ainsi en lui-même : O Dieu, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont ravisseurs, injustes, adultères, ou même comme ce publicain;

Sommes-nous prêts à écouter Dieu ?

Pour en revenir à la prière du psalmiste, sommes-nous prêts à écouter le verdict de Dieu ? Sommes-nous disposés à lui dire : “Connais mon cœur et sonde-moi ?”

Le verset complet dit ceci :

23 Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon coeur ! Eprouve-moi, et connais mes pensées !

Traduit dans la Bible en français courant, cela donne : “Ô Dieu, regarde jusqu'au fond de mon cœur, et sache tout de moi. Mets-moi à l'épreuve, reconnais mes préoccupations profondes. (Psaumes 139:23 BFC)

David veut avoir l'heure juste concernant ses préoccupations profondes et l'état de son cœur, au point même d'accepter d'être mis à l'épreuve, car l'épreuve révèle le plus profond de ce que nous sommes vraiment (comme l'or, qui est éprouvé par le feu - Cf. 1 Pi 1:7).

Le bon chemin

Si David fait cette prière, ce n'est pas pour avoir de l'information, ni pour savoir uniquement dans quel état il est.

Ce qui le préoccupe le plus, c'est de savoir s'il est sur le bon chemin :

24 Regarde si je suis sur une mauvaise voie, Et conduis-moi sur la voie de l'éternité !

De la même manière, il est important pour nous de savoir si nous sommes toujours sur le bon chemin, le chemin étroit qui conduit à l'éternité. Pour terminer la course, il faut rester dans la course et ne pas s'écarter du chemin. Si, constamment, nous avons l'humilité de demander à Dieu de nous sonder et de connaître notre cœur, pour nous corriger, nous redresser ou nous diriger selon le cas, nous pourrons alors avoir l'assurance de remporter le prix de la vocation céleste. (Phil 3:14)

Aujourd'hui, n'hésite pas à demander à Dieu s'il y a des choses à corriger, à redresser ou à laisser tomber dans ta vie, pour rester dans la bonne course dont la victoire est avant tout céleste.

Copyright: EnseigneMoi.com